Azithromycine et plaquenil drogues

Le président Donald Trump, lui, ne cache pas son enthousiasme pour ce traitement bien connu et peu onéreux. Les scientifiques restent partagés. Le succès rencontré par la vidéo mise en ligne sur YouTube du directeur de l'Institut hospitalo-universitaire Méditerranée-Infections de Marseille a fait naître beaucoup d'espoirs. Tout est parti, sans surprise, de Chine.

Formulaire de recherche

Si les autorités françaises choisissent la prudence, pour la Maison Blanche, en revanche, il ne fait aucun doute que la chloroquine est bien le remède miracle au Covid Philippe Ravaud, directeur du centre d'épidémiologie clinique de l'Hôtel-Dieu de Paris. Comme beaucoup, le professeur Ravaud estime que les essais de son confrère marseillais ne portent pas sur un échantillon de malades suffisamment important.

Répliquer les recherches du professeur Raoult ne devrait pas prendre beaucoup de temps selon lui et ce serait une bonne chose pour les Africains.

Avec les risques de surdosage et de fourniture de faux médicaments que cela implique. À voir : la chloroquime, traitement miracle contre le Covid?

Coronavirus : une épidémie mondiale. Virus, épidémies, pandémies et crises sanitaires. Coronavirus : la chloroquine, produit miracle ou faux espoir?


  • Covid et c/hc?
  • Comment ce médicament agit-il ? Quels sont ses effets ??
  • Chloroquine : l'infectiologue Didier Raoult en roue libre ?.
  • diphosphate de chloroquine et zithromax tablette.
  • générique azithromycin 100mg tablette.
  • prix zithromax 100mg nom générique.

Un surdosage de chloroquine peut être particulièrement dangereux voire mortel. Dans l'attente d'un hypothétique vaccin, qui pourrait être disponible dans un an voire davantage, de très nombreuses équipes scientifiques testent plusieurs médicaments existants et combinaisons de médicaments pour tenter de trouver au plus vite un traitement.

Vos réactions

Par rapport à d'autres molécules, la chloroquine et l'hydroxychloroquine ont l'avantage d'être déjà disponibles, bon marché et bien connues, d'où l'intérêt particulier qu'elles suscitent. Avant même l'épidémie actuelle de SARS-CoV-2, les propriétés antivirales de la chloroquine ont fait l'objet d'une multitude d'études, in vitro ou sur des animaux et sur différents virus, avec des résultats contrastés.

D'où la prudence à laquelle appellent de nombreux scientifiques ainsi que l'Organisation mondiale de la Santé OMS ou les autorités sanitaires françaises ou américaines, qui lancent des essais cliniques encadrés, à grande échelle pour déterminer si la chloroquine -mais aussi d'autres molécules- a effectivement une efficacité sur le COVID et que son usage est sûr, avant de le généraliser.

Deux publications, une chinoise et une française, font part de résultats positifs avec des essais cliniques, c'est-à-dire sur de vrais patients atteints de la COVID Mais de nombreux scientifiques et l'OMS en pointent les limites, notamment parce qu'elle portent sur trop peu de patients et qu'elles n'ont pas été menées selon les protocoles scientifiques standards tirage au sort des patients, médecins et patients ignorant qui reçoit le traitement, résultats publiés dans une revue scientifique à comité de lecture indépendant etc Les essais chinois ont porté sur une centaine de personnes dans différents hôpitaux et concluaient à des effets positifs de la chloroquine.

Acheter Plaquenil mg « Médicaments en France

En France, une vingtaine de patients ont reçu de l'hydroxychloroquine et, pour certains, en plus, l'antibiotique azithromycine. Preuve de la complexité du sujet, une autre étude clinique chinoise -parue le 6 mars- n'a en revanche pas constaté d'efficacité particulière sur 30 malades.

Il y a donc d'un côté certains médecins, certains pays mais aussi des élus qui appellent à administrer largement de l'hydroxychloroquine au nom de l'urgence sanitaire. De l'autre, une partie de la communauté scientifique et des organisations sanitaires qui appellent à attendre des résultats validés selon la stricte orthodoxie scientifique avant de généraliser le traitement. Compte tenu de l'explosion de demandes de chloroquine et d'hydroxycholoroquine depuis plusieurs semaines, on peut supposer que des médecins dans le monde entier ont pu en prescrire, en leur âme et conscience, à des patients atteints de la COVID ou espérant ainsi s'en protéger.

Covid-19: l’hydroxychloroquine en test

Pour ce qui est des essais cliniques, un essai européen baptisé Discovery a été lancé dans plusieurs pays dont la France, pour tester quatre traitements, dont l'hydroxycholoroquine, sur patients sont cas graves en France. Agence France-Presse Publié le 26 mars à Ajouter aux favoris.

Efficacité remise en question Par rapport à d'autres molécules, la chloroquine et l'hydroxychloroquine ont l'avantage d'être déjà disponibles, bon marché et bien connues, d'où l'intérêt particulier qu'elles suscitent. Dans l'attente De l'autre, une partie de la communauté scientifique et des organisations sanitaires qui appellent à attendre des résultats validés selon la stricte orthodoxie scientifique avant de généraliser le traitement.

Des résultats sont attendus dans les prochaines semaines.